NON

Fille en Islande est partie randonner à cheval pendant près de six heures ; selon la météo, petite neige, -1, un peu de vent : l'expérience totale. Pendant ce temps je stérilise sa chambre : je suis une mauvaise mère, je n'ai plus passé la porte de son antre depuis qu'elle a 15 ans ; mais là, à sa demande, nous avons demonté son lit-mezzanine (d'ailleurs, s'il y a des amateurs, il est nickel, toutes les pièces sont numérotées et il est gratuit !). Donc grand ménage . Je ne suis pas du genre à lésiner : j'ai viré tout ce qui était au sol sur son bureau (une strate de plus ou de moins, ça ne fera pas de différence et ça l'occupera en rentrant de voyage). Ensuite, machine à vapeur, aspirateur, huile coude... la chambre paraît plus claire, plus grande, plus...agréable. J'ai d'ailleurs installé là mon petit lit pour éviter à Bernard mon sommeil erratique et mes humeurs d'(im)patiente en cours de sevrage de Prozac impossibles à exprimer. Et dans cette chambre qui sent la verveine (oui, oui), j'ai trouvé des pastels à l'huile (normal, il y en a un plein tiroir) et sur un de mes petits carnets, j'ai tenté de reproduire une affiche du théâtre de la Criée dont j'ignore l'auteur et auprès de qui je me confonds en excuses (si jamais il reconnaît l'affaire). C'est moche, mais qu'est-ce que ça fait du bien de dessiner après n'avoir plus tenu un crayon depuis mes dix huit ans...

Sinon, je fais des ouvrages pour dames, ça calme aussi ; ceux-là sont pour Fille, mais je n'oublie pas mes autres promesses (j'ai besoin de beaucoup de calme).

RIMG0034

RIMG0030

RIMG0031