12 juin 2016

Les supporters de foot s'étripent sur le Vieux Port

Au jardin je contemple les poules, mon thé refroidit. Elles se sont allègrement jetées sur la pâtée, un ample ragoût d'avoine, de boulgour, de lentilles corail, de restes de haricots verts, de carottes, de bouts de gruyère, le tout assaisonné  de levure de bière, de graines de lin et d'un peu d'huile - je m'amuse beaucoup à concocter cette mijotée de restes (le placard a subi des attaques coordonnées de mites alimentaires et de souris), je ne gaspillerai rien. Et c'est une satisfaction solide de les voir dévorer à grands coups... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 10:05 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

07 décembre 2013

Vertige

Vautrée de tout mon long sur un canapé customisé par nos chats, au soleil qui plus est, je me sens loin : du manque de joie de vivre, des poulets en batterie, des blessures et de la mort - celle qui met tout à plat, à la même hauteur, pas étonnant qu'on l'ait surnomée la faucheuse. Je n'ai envie de me frotter à rien, même pas à ma conscience. Je lis (Colombe d'Eric Brucher que je n'ai pas lâché de la première à la dernière page, Les choix secrets d'Hervé Bel que je commence). Parfois je lève les yeux, note que l'oranger a fleuri et... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 avril 2011

Avril sans fil

Promenade au lac, le soir. J'écoute, je respire. Lecture de l'essai de Simone de Beauvoir sur la vieillesse - lucide et magnifiquement écrit. L'autre jour, devant le kiosque à journaux, j'ai un sursaut d'indignation : le Monde publie un hors série sur la jeune fille rangée et le bandeau publicitaire la présente comme romancière, essayiste et compagne de Sartre. Je fais sans doute preuve de mauvais esprit, mais je serais très étonnée qu'on présente Sartre en tant que romancier, essayiste et compagnon de Beauvoir. Ce n'est rien, bien... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 mars 2011

La conscience de la jardinière

Ce monde existe en dehors de notre conscience. Il existe aussi parce que nous en avons conscience. Alors, aujourd'hui je bêche, j'épands du fumier, je suppute mes récoltes et mes bouquets. Je suis juste là, aujourd'hui, et j'échaffaude des projets. C'est simple.
Posté par brigitteallegre à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 janvier 2011

Troublant parallèle

Première tasse de thé au jardin cette année. Les chats de la maison me suivent, prétendent n'en rien faire. Les chats sauvages, la mère et ses deux chatons qui n'ont pas l'air de grandir, nous emboîtent le pas ce qui déclenche des conflits de territoire et d'allégeance. Les chats ressemblent assez aux humains : la plupart du temps ils tolèrent tout juste la présence les uns des autres - en réalité ils se méprisent, voire se détestent - ils affectionnent les membres de certaines espèces qu'ils domestiquent volontiers - les humains... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 octobre 2010

Dans l'anachronisme

Les roses se momifient,  s'effrangent ou bien éclosent au jardin. Je n'aime pas la nostalgie, je la déteste. Je ne regrette pas l'été, les saisons qui passent. Ce que j'aime, c'est les voir se rassembler en cercles, de grands cercles concentriques autour de nous, serrés au point de l'enchevêtrement, et  là chercher des ponts pour aller de l'une à l'autre, voyager dans le temps sans mélancolie. Ce que j'aime, c'est découvrir ce qu'il y a de nouveau à sentir en entrelaçant les impressions du présent et du passé. Écrire,... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 octobre 2009

Où vont les dimanches une fois qu'ils sont terminés ?

Pas de vent, l'air est transparent. Je vais chercher le pain et je suis sensible à la qualité du silence. La douceur fait croire à des vacances volées, sur la terrasse du Café de l'Ormeau touristes et habitués lézardent. Bernard poursuit sa lutte pied à pied contre les genêts, Alaïs se demande toujours si elle doit se fier à ses sens et moi je continue la révision de Margaret Ogilvy. J'en vois la fin.Plus tard dans l'après midi, je scie le tronc d'un sureau déplumé, il repoussera de plus belle au printemps ; ensuite, je vais faire... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 23:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 avril 2009

Du jardinage et du temps

A l'anglais, j'ai longtemps envié l'expression glorious weather. Ce matin, il me semble que temps radieux n'est pas si mal. J'en profite pour introduire une étrangère dans mon jardin, une plante qui s'appelle anigozanthos, plutôt connue sous le nom de patte de kangourou. Elle vient, bien sûr, d'Australie, affectionne les climats secs, les terres pauvres et bien drainées, en plein soleil : je l'accueille volontiers. Autre plante rare au jardin, la jalousie verte, une variété nouvelle d'échynacée ;  j'imagine quelque chose... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 avril 2009

Energie

Journée passée presque entièrement à la bibliothèque à écrire. Je n'y ai pris qu'un plaisir modéré, l'euphorie est retombée, un vrai soufflé. Ce soir, je n'ai plus d'énergie, mes oreilles bourdonnent et j'ai envie d'aller bouquiner. Demain, je me lève tôt pour accompagner A* chez le pâtissier qui veut bien l'accueillir quelques jours. B* me parle d'une histoire qu'il mijote. Je n'ai envie de penser à rien, je flotte. Besoin de lumière, de soleil, d'une grande promenade, ou mieux d'aller à la mer. A Cassis, on croise des gens qui vont... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
26 avril 2009

Jamais il n'a fait si mauvais

En plongée à bord du Nautilus. L'eau ruisselle, monte, s'infiltre, je m'attends à tout instant à voir le mufle d'une lotte, d'un congre ou d'une rascasse se coller à l'un des hublots. Je suis le capitaine Nemo d'un vaisseau de pierre, c'est la mer qui vient à nous, de toutes parts, de la terre et du ciel. Il fait doux, les genêts se prêtent de bonne grâce à leur rôle d'algues.Un vieux paysan du Puy Sainte Réparade, un village situé à une douzaine de kilomètres au nord d'Aix-en-Provence et une vingtaine au sud de Cabrières d'Aigues, a... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 11:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,