23 janvier 2015

Métamorphose

  Dormi avec Pif le chat ; ça ne le dérange pas que j'interrompe ma lecture au creux très creux de la nuit ; de plus, il est très civilisé en ce moment : il m'a tirée d'un rêve dont je ne sais déjà plus ni le le contenu, ni les contours à huit heures : pas de quoi le houspiller. C'est peut-être à cause du litre d'infusion de persil (plein de vitamine C) ingurgité chaque jour ces derniers temps que mon sommeil change... Impossible d'avaler les bassines de thé au lait auxquelles j'étais accoutumée - j'ai l'impression qu'on me... [Lire la suite]

23 octobre 2013

La meilleure façon de marcher

Cueilli un bouquet des dernières fleurs et des premiers feuillages d'automne. Écrit une page de plus. Les choses vont lentement, je voudrais avoir fini, mais non, ce n'est pas vrai, je ne veux pas finir. Ce travail d'écriture que je n'arrivais pas à faire me reconstruit et me remplit en douceur. Patience Je voudrais écrire tout à la fois, mais par la force des choses, il faut bien écrire un mot après l'autre comme on avance un pas après l'autre, même en courant. Renoncé à traverser le lac aujourd'hui, plus le temps - des nuages... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2013

Le bon sens

La pluie est si discrète qu'elle bruisse en tombant. J'attends le silence flou qui signale la neige: c'est que j'espère être coincée chez moi pour terminer un passage des Croquefruits qui me donne du fil à retordre - besoin de distance, donc de temps. Courses à Pertuis - vu dans une ruelle, placardé sur une fenêtre : Non au mariage Gay - Si ces gens étaient normaux, le monde serait beaucoup plus beau. Envie de tags - s'ils étaient moins cons, les cons, le monde tournerait plus rond. Pourquoi les pense-droit et les pense-menu... [Lire la suite]
10 novembre 2012

J'aime la pluie

Il pleut, en vagues violentes, et puis le calme revient. Je suis en humeur de pluie, je n'ai aucune envie de mettre le nez dehors. Allumer le feu, soigner le coryza du chat, préparer la venue de 32 correspondants tchèques au lycée - la météo ébranle nos plans mais comme dit Hélène dans son blog (cliquez là), si le plan A tombe à l'eau, pas de panique, l'alphabet a des ressources. J'égrène les lettres, en chapelet... Je fabrique mes personnages, je file, je tisse, je tricote, je découpe, je palpe les possibilités, je me résous à... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 août 2012

Promesses

Malgré les promesses de la météo et du vent d'orage de cette fin de semaine, pas une goutte d'eau. Pourtant ce matin le mistral souffle et j'ai gardé mes bras nus bien au chaud sous le plaid, sans même caresser les chats en conciliabule autour de ma tête : alors elle se lève ou quoi ? Plus tard Bernard m'appelle d'Avignon où il est allé consulter des archives, il faisait 11° ce matin à 7h. L'été a pris le virage vers mes jours préférés de l'automne ; ce n'est pas à la température fraîchissante que je m'en aperçois mais à la place du... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 15:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 juillet 2012

Du tri des haricots

On nous fait remarquer la corrélation entre la multiplication des chats dans la maison et le temps passé à l'écriture. Quelle est cette équation ? Une seule donnée connue : le plaisir de les observer et de vivre avec eux nous colle en plein milieu du cliché de l'écrivain jamais sans ses chats, avec bonheur et bien-être. Hier, une bonne journée avec père et mère - j'aime ces moments de complicité père et fille, mère et fille. Rien n'est plus compliqué, tout est simple. Depuis que nous avons clairement pris la décision de voyager dans... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 11:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juin 2012

Je n'arrête pas de massicoter

Je n'ai pas endossé le rôle du poinçonneur des Lilas mais presque. Moi, je joue de la massicoteuse. Eh oui. Je massicote du soir au matin, je décapite sans faiblir les en-têtes des copies d'examen pour les rendre anonymes. Chaque année je me porte volontaire pour ce travail - et quelques autres menues tâches comme guider les candidats et candidates dans le dédale des couloirs, les renseigner, calmer les stressés, distribuer les sujets aux surveillants, faire le café... Bref j'occupe le poste assez peu convoité de secrétaire... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 mai 2012

Le coeur bat

Je lis, je farfouille dans les images, des personnages passent, dévoilent un pan de vie, et vont se ranger sagement dans un tiroir ou un fichier. Hier séance de shiatsu chez Isabelle dont les mains me font du bien et les paroles m'émeuvent. Elle me raconte la fin d'une histoire que j'avais besoin d'entendre. A elle je me plains de mon corps qui ne cesse de vouloir dormir au point qu'à toute heure du jour je me roulerais en boule, par terre s'il le faut, sous un meuble, derrière un canapé, n'importe où je pourrais m'adonner au... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 14:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 février 2012

De l'autre côté

Ce matin passage des Alpilles - la température est la même qu'au pied du Luberon, quatre misérables degrés au-dessous de zéro ; du ciel sans frontières déboule un mistral furibard et le soleil étincelle comme une lame de couteau.  Les cyclamens et les héllébores n'ont pas encore gelé tout à fait mais les tiges, translucides par endroits, présagent la transformation des plantes en délicats objets de verre. Déjeuner avec Christine, c'est bon de la revoir. Je ne me souviens plus de ce que tantôt je voulais écrire ici . J'y... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 18:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 février 2012

Les heures et les jours

Est-ce que les jours d'écriture n'ont pas d'histoire, Hubert ? Si pourtant, les menus évènements continuent d'advenir, je les remarque mais ne me souviens pas de tous, c'est impossible. C'est tout l'intérêt du livre de raison, comme celui que tiennent mes parents depuis 1971. Au sujet des livres de raison, dans un entretien avec une journaliste de Télérama, Nathalie Crom, l'écrivain Pierre Bergougnioux dit ceci : C'est vouloir follement conserver la mémoire d'un certain nombre de faits qui, de prime abord, semblent peu importants.... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,