11 mars 2015

Message

Au crépuscule, Place des Martyrs-de-la-Résistance à Aix, un message projeté sur un mur attire mon attention. Lumière entre chien  et loup, ce qui est écrit sur le mur a l'évanescence et la puissance d'un rêve ; mais nous sommes deux à le repérer puisque c'est Fille qui m'a traînée là, un atelier vocal autour du Songe d'une nuit d'été qui sera présenté au festival - la partition de Benjamin Britten. Je cherche des signes partout, et j'ai décidé que ce message, à ce moment précis en était un adressé directement à moi : écris... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 janvier 2014

Médium

J'ai beau regarder tous les sites météo disponibles sur l'E-Toile, je ne vois pas l"ombre d'un flocon de neige se profiler sur le Luberon et son piémont. Désapointée je suis. Ce matin, j'ai mis le réveil  : un bon entraînement pour discipliner mon sommeil erratique, 20 heures par ci, 5 heures par là, écran noir sur fond de nuit blanche, nuit noire sur fond d'écran en technicolor, mon cerveau s'en balance mais quelque chose en lui s'interroge - MOI. Comme si nous étions dissociés. Je le regarde faire et quand j'en ai assez, je... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 août 2013

Affinités

Par pure solitude devant l'écran et le clavier, j'écris moins souvent ici. Une lectrice m'adresse un signal de fumée, une autre m'assure qu'elle a passé un bon week-end dans les pages du Corail de Darwin - je  suis réconfortée, mes bouteilles atteignent des rivages. Par pure flemme nous n'avons pas résilié notre abonnement à Télérama (la télé sert d'écran pour les DVD et le parisianisme outré de certains articles me colle de l'uticaire). Toutefois, grâce à notre nonchalance, je peux lire  un dossier sur un auteur américain,... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 15:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 décembre 2012

Tu fais quoi ?

Partout des chats dans la maison : sur et sous les canapés, sur les genoux, sous les pieds, sur les chaises et aussi le bureau, dedans et dehors - le monde est chat. Je continue à soigner Lili ; le virus du coryza a attaqué la cornée de ses yeux et malgré le collyre, les choses ont empiré au point que le vétérinaire lui coud la paupière de l'oeil le plus atteint pour servir de pansement naturel. En prime elle arbore une collerette qu'elle ne supporte pas. Pourtant nous avons fini par conclure un accord elle et moi : si elle remet... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 août 2012

Les lunettes

Mardi 21 août 2012 - J'ai de ravissantes et fort utiles lunettes mais je n'ai pas encore pris l'habitude de les employer. Je ne les cherche pas, sauf s'il me faut avoir recours à l'e-book de l'homme pour écrire. Mon fidèle portable, ayant trouvé ce monde décidément trop cruel, m'a quitté au début de l'été bien que différents médecins se soient penchés à son chevet. Bernique. J'ai donc croqué des fruits (traduction : travaillé à mon troisième roman que j’appelle pour l’instant Croquefruits) sur un petit clavier assorti d'un petit... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 15:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 août 2012

Commencer sa vie

   Je suis bardée d'incertitudes - j'ai peur que ça me passe. Être l'un des gardiens de l'origine du monde ne vaccine pas contre le blues de la quarantaine - mon gynécologue pense, avec un peu d'amertume, que s'il lit avec voracité, c'est un prétexte pour ne pas vivre sa vie à lui. Vous avez de la chance, vous, de pouvoir écrire ; moi je n'écris que des lettres, se plaint-il doucement. Je le console, multiplie les exemples - il conclut : alors à quarante ans, j'ai encore une chance ? Mais mon ami, à quarante ans, c'est à... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 14:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 juillet 2012

Voir de près, voir de loin

C'est toujours l'été ; je fais un safari sur ma terrasse - encore plus loin que le Serengeti. Soir et matin, des fauves lisses aux jeunes muscles boivent dans un demi-fût où nagent deux poissons, étincelles rouges entre les racines des iris et des jacynthes d'eau - longtemps ils furent cinq. Il me semble que c'est tout le territoire que j'ai besoin d'explorer - j'enfonce mes doigts, mes yeux dans cette zone de mystère, j'écoute et je sursaute, je renifle,je  hume le courant d'air léger et je suis des traces sans jamais... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 novembre 2011

Un autre début, celui du Corail de Darwin...

A quelques dizaines de kilomètres à l'est de Reykjavik, le voyageur curieux trouvera le village de Hveragerdi. Fiché au flanc d'une colline, face à un glacier et un chapelet d'îles issues d'un volcan proche, il domine la mer et surveille son royaume liquide gagné par la terre à chaque nouvelle éruption - ce qui à hauteur d'une vie d'homme ne se produit pas si souvent. Vigdis Benediktsdottir compte parmi les six cent quatre-vingts âmes qui peuplent ce lieu. Chaque matin, elle se connecte sur Internet (une annexe non négligeable au... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 novembre 2011

Noir sur blanc

Jouer les funambules entre les lignes, faire la sieste dans les filigranes, festoyer sur les non-dits - et tous les jours écrire noir sur blanc. Le quotidien de l'écrivain ? Sur le Telerama de cette semaine un dossier sur les libraires qui tirent la langue. Demain, j'enfile ma virtuelle blouse de prof et vais gagner ma croûte,  je ne peux pas vivre de l'écriture. Un édifiant petit schéma dans le dossier sus-dit montre - noir sur blanc - la place de l'écrivain, tout en bas de l'échelle alimentaire. Pourtant, je me pose la... [Lire la suite]
Posté par brigitteallegre à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 août 2011

Dans un cahier

Trouvé cette phrase tirée des Cahiers de Paul Valéry : Ma vie n'a rien d'extraordinaire. Mais ma façon d'y penser la transforme. C'est ça. Alaïs pique mon appareil-photo et continue le portrait de Mina au pinceau.
Posté par brigitteallegre à 21:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,