P1100117

Faire son deuil, travail de deuil - j'écoute une femme, elle dit : sciemment je refuse de faire le deuil. Oui, pourquoi ce renoncement, ce travail, pour accoucher de l'oubli ? Je n'aime pas les yeux vides des gens sans mémoire.
Cet après-midi, aller-retour dans la Drôme pour rendre visite à mes parents affligés d'un mauvais rhume - j'apporte une pile de livres.
A présent je n'aspire qu'à la position horizontale, un bouquin dans les mains...